Vous enregistrez vos prises chez vous?

Venez mixer avec nous au studio et bénéficiez de nos conseils...

Quand vient le moment de mixer

Venez mixer vos titres avec notre ingé-son dans notre régie avec des écoutes de référence:

JBL 4435 studio monitors, GENELEC 1031 APM, STUDER A-523 active monitors, Auratones... Nous vous proposons de venir avec vos propres écoutes de proximité si vous le souhaitez, celles auxquelles vous êtes habitué... obtenez le gros son! switchez les monitors et comparez... ici au studio!

Lorsque vous enregistrez vous écoutez à de nombreuses reprises les mêmes titres, cela représente un investissement émotionnel important.

 

Les considérations subjectives et l’idée que se font les musiciens de la sonorité qu’ils désirent pour leur instrument, rentrent en conflit avec les prochaines sources à enregistrer... En conséquence, certaines erreurs de jugement apparaissent forcément.

 

Vous êtes la plupart du temps en état de saturation, les heures d’écoutes et les traitements indépendants de chaque piste rendent l’opération de mixage tout aussi éprouvante que l’enregistrement. La fatigue s’installe…

 

Selon l’heure à laquelle est mixé tel ou tel morceau, l’oreille est plus ou moins fraîche.

En définitive, votre album manquera d’homogénéité, chaque composante de l’album possédera ses caractéristiques acoustiques et parfois des différences frappantes. Vous devez prendre du recul...

 

Pour mixer on peux faire appel à un autre ingénieur du son. On profite donc de sa fraîcheur vis-à-vis du projet et d’un point de vue différent (La réalisation de cette étape dans un autre studio élargit encore les possibilités...). Ce dernier recherchera la meilleure combinaison des pistes enregistrées, et travaillera sur le spectre, les fréquences et la spacialisation des instruments de manière à retranscrire l’œuvre de façon professionnelle.

(Compresseur de la console Studer)

Fiche d'évaluation de la qualité d'un mixage exécuté interne ou en externe

La phase de mix est la plus délicate du processus d'enregistrement. Elle nécessite une rigueur la plus extrême, c'est la raison pour laquelle nous proposons une grille sous forme de "check points" pour noter tout ce qui va ou ne va pas dans un mix. L'appréciation collective en est ainsi facilitée pour donner la plus grande objectivité à l'évaluation.

Le Mastering, à quoi ça sert? et peut-on le réaliser soi-même?, soyons sérieux...

 

«Essayer de masteriser son propre mixage revient à essayer de se faire soi‐même une coupe de cheveux.»

Voici un extrait synthétisé d'un excellent article pédagogique publié sur http://www.monter-son-home-studio.fr

 

Le mastering, c'est la dernière étape de la fixation sonore d'une musique : enregistrement - mixage - mastering. C'est la finalisation du titre. La phase de mastering est séparée du mixage.

 

Un album non masterisé n'a aucune chance en radio ou dans une sélection contre un album masterisé. Un album bien masterisé traverse mieux le temps par sa qualité. Ne faites jamais le mastering dans le studio d'enregistrement : Un ingé-son spécialiste avec des oreilles extérieures sont nécessaires pour faire le job ainsi qu'un matériel audiophile très différent du matériel de studio.

 

En vérité, le Mastering est une opération de mixage. Lors du mixage, on applique des processus de changement de timbre (équalisation) et de dynamique (compression audio) sur chaque piste audio (instruments, voix, synthés etc). Dans la phase de mastering, on applique ces mêmes processus sur le morceau entier (mixé). Au lieu de traiter des pistes mono, on traite une piste unique stéréo.

 

La phase de mastering sert à « étalonner » le titre pour qu'il corresponde aux standards actuels du marché. D'ailleurs on peut remarquer que les standards évoluent et qu'un titre mixé dans les années 70 ou 80 peut sembler « manquer de quelque chose » lorsqu'il est écouté au milieu d'une playlist des années 2010. Le mixage est-il entièrement à revoir ? Non, seulement le Mastering. Voilà pourquoi on peut trouver de nouvelles éditions de titres des années 80 « remasterisées ». Certains puristes diront sans doute que ces versions sont moins bien que les versions originales... c'est la "Guerre du Volume" ou "Loudness War".

 

Le mastering permet également de faire en sorte que le titre va « passer » correctement sur tous les systèmes d'écoute. En effet, vous aurez peut-être remarqué que si votre mix sonne bien dans votre studio, ce n'est peut-être pas le cas sur l'autoradio de la voiture, sur la chaîne de votre salon ou sur les grosses baffles d'un club disco branché. Après avoir passé le titre au mastering, vous ne devriez plus avoir de mauvaises surprises.

 

Si vous souhaitez diffuser vos titres dans un contexte professionnel, la phase de mastering ne peut être négligée. Certains musiciens très créatifs n'aiment pas la « standardisation » actuelle de la musique et c'est un point de vue qui se respecte. Gardez simplement à l'esprit qu'aucune radio ne diffusera votre titre - quelque soit votre talent - si le mastering ne correspond pas au format qu'ils attendent.

 

Les étapes du mastering:

 

Normalisation , Compression audio dynamique, Equalisation, Spatialisation, Simulateur de bande analogique, Limiting et Boost final…

 

le matériel nécessaire:

 

  • de très bonne enceintes de monitoring : la phase de mastering est un processus chirurgical au niveau des fréquences et de la dynamique. Pour entendre la dentelle de ces variations, il faut écouter ce que l'on fait sur des meilleures enceintes possibles. Dans les studios professionnels qui ne font que du mastering, le budget Monitoring est imposant.

 

  • Processeurs d'effet : Puisqu'on parle d'interventions chirurgicales, utilisez votre meilleur équipement pour l'étape de mastering : compresseurs vintage à lampe, équaliseurs paramétriques 8 bandes, etc. Si vous n'avez pas de matériel hardware, il est tout à fait possible de faire du mastering professionnel avec des plug-ins virtuels, du moment que ceux-ci ont un son haut de gamme : plug-ins UAD, Sonnox et émulations SSL.

 

  • Commutateur d'écoute : il est primordial de comparer son titre avec le standard du marché. Ainsi un commutateur d'écoute permet de comparer votre session de mastering avec des titres de référence qui ont cartonné dans votre style ou auprès du même type de public. Le commutateur d'écoute permet également de basculer l'écoute vers différents systèmes d'enceintes : grosses enceintes, petites enceintes, enceintes d'ordinateur, écoute en mono etc. Le commutateur d'écoute est l'élément clé qui va vous permettre d'étalonner votre titre pour qu'il passe sans surprise sur tout type de système de sonorisation (voir article Comment Monter son Home Studio)

 

  • Du temps : bon d'accord, on n'achète pas du temps dans un magasin de musique... cependant le plus important en mastering, c'est de prendre du recul et cela demande de se laisser des marges de temps de réflexion. Le mastering ne se termine pas à 2h du matin après une séance de plus de 6h où on n'entend plus rien. C'est souvent le lendemain matin ou 3 jours plus tard que tout trouve sa place. Alors donnez-vous un temps de recul avant d'envoyer votre master à la duplication CD.

 

Le Mastering, peut-on le faire soi-même ?

 

Tout dépend de l'utilisation finale :

 

Pour poster un mp3 sur votre MySpace ou votre site d'artiste, vous pouvez vous essayer au mastering vous-même, pourquoi pas... C'est une excellente école que de s'acharner à trouver comment finaliser ses titres soi-même, même si vous n'avez pas de matériel ou plug-ins haut de gamme. Vous allez comprendre et expérimenter vous même les difficultés de l'exercice.

 

Pour un tirage commercial à plus de 1000 exemplaires, il est plus que fortement recommandé d'offrir à votre musique un mastering dans un autre studio dont c'est la spécialité unique. Nous pouvons vous conseiller dans le choix d'un studio de mastering vraiment pro car une jungle de prestataires se spécialisent dans ce secteur et n'ont franchement pas le niveau... C'est vous qui voyez. ;-)

 

 

Source : http://www.monter-son-home-studio.fr/finalisation-mixage-et-mastering/84-le-mastering-a-quoi-ca-sert.html

 

A quoi ressemble un studio de mastering ?

 

Cela ressemble à ça : 

Studio Translab à Paris