Vous chantez? c'est le moment!

May 9, 2015

 

Nous vous proposons de tester votre voix avec un ingénieur du son qui va vous coacher pendant une séance de 4 heures! Venez avec un fichier playback au format .wav de préférence et devenez notre nouvelle star! ;-)

 

D'autres l'ont fait avant vous... Saviez-vous qu'un jeune garçon prénommé Elvis s'était rendu à Sun Records (Memphis, Tennessee) en août 1953 pour y enregistrer à ses frais “My happiness”, un tube sorti en 1948 de Jon et Sondra Steele. Officiellement, il affirme avoir voulu faire une surprise à sa maman, mais son ambition cachée était vraisemblablement de se faire repérer par le propriétaire du label.

 

Et vous savez quoi ? Ca n’a pas marché : Elvis semble sur cette chanson se complaire dans la mièvrerie et avec tout le respect que je lui dois, la version originale est bien meilleure. La secrétaire annote l’enregistrement sous les termes de “bon chanteur de ballades”, mais rien de frappant n’émane du gamin.

 

Elvis continua pourtant très régulièrement à se rendre au studio dans l’espoir de se voir proposer une opportunité. Celle-ci se présenta enfin en juin 1954 mais Sam Phillips, bien que sentant finalement du potentiel chez ce garçon, n’est cependant pas emballé par la ballade qu’ils viennent d’enregistrer. Il parle pourtant du jeune homme à Scotty Moore, guitariste à la recherche d’un chanteur, qui l’appelle à son tour et lui propose de faire un essai.

 

La rencontre est éprouvante et décourageante tant elle est infructueuse jusqu’au moment où Elvis, à bout de nerfs, commence à fredonner une chanson qui lui trotte dans la tête. Il se lève, commence à faire l’idiot en sautant dans tous les sens, et les autres musiciens reconnaissant “That’s alright Mama” le suivent gaiement pour relâcher la pression et la tension qu’ils subissent.

 

Sam Phillips se rend immédiatement compte que cette version improvisée et débridée du tube blues d’Arthur Crudup est la foudroyante naissance d’un genre nouveau : c’est l’évolution musicale qu’il pressentait depuis tant d’années qui se manifeste enfin devant lui. Le nouveau morceau obsède tous ceux qui l’entendent (Sam Phillips et son ami le DJ super-star Dewey Phillips en feront tous les deux une insomnie), et fait un carton à Memphis : ce sont les débuts d’Elvis Presley.

 

(extrait de "http://www.madmoizelle.com/mon-elvis-presley-a-moi)

Please reload

Recent Posts

September 11, 2019

October 6, 2018

March 22, 2016

Please reload