La maison des ingé-sons!
Edited Image 2019-02-18 14-03-27

Studiodulac est un endroit où nous accueillons des ingénieurs du son extérieurs pour venir enregistrer leurs clients dans des conditions de travail professionnelles tout en profitant d'un environnement d'exception.

 

Vous êtes ingé-son? Rencontrons-nous!.

Les ingénieurs du son expérimentés qui connaissent les consoles analogiques comme notre STUDER n'ont pas forcément besoin d'une demi-journée de formation à la prise en main du studio, en revanche, nous pensons que ceux qui ne connaissent que l'environnement digital doivent suivre une séance de 4 heures de prise en main préalable pour faire connaissance avec l'acoustique et le matériel. Utilisez dans tous les cas le formulaire de contact en bas de page pour qu'on en parle ensemble.

 

Cela vaut aussi pour les formateurs qui souhaiteraient utiliser les fonctionnalités de la console et profiter du monitoring de la cabine afin de faire des prises de son: une séance d'accompagnement d'une demi journée sera donc vraisemblablement nécessaire pour se familiariser avec la configuration du studio et installer votre propre logiciel si vous le désirez (Cubase, Pro tools, Nuendo, Logic, etc.)

vous etes ingé-son 02.jpg

Pour les ingé-sons qui souhaiteraient utiliser le studio pour eux-mêmes ou pour leurs clients, il faut prévoir une séance de prise en main de la console STUDER, de l'acoustique des lieux et de la configuration des différents logiciels et matériels utiles au fonctionnement optimal du studio. Cela s'avère nécessaire dans de nombreux cas. Cette séance sera pilotée par le propriétaire du studio et un ingé-son accrédité.  Une participation forfaitaire de 150 euros est demandée pour cet accompagnement dont la durée est d'environ 4 heures, elle constitue ainsi le ticket d'entrée nécessaire pour obtenir "l'accréditation ingé-son au studiodulac" et travailler ici.

Ingé-son accrédité au studiodulac,  free-lance externe: Rob Carson.

(Photo: Axel Phelipon)

Passionné de musique depuis son enfance, Rob débute par la guitare dès l’âge de 12 ans et poursuit l’apprentissage d’autres instruments comme le piano quelques années plus tard. 

Diplômé de la S.A.E. Institute de Londres (école internationale des métiers du son et de l'image), il part en Australie à la SAE de Byron Bay pour décrocher son Bachelor. C’est toujours en Australie qu’il restera pour travailler au sein du légendaire Studio 301 en tant qu’assistant pour Nick Didia, producteur vétéran dans le milieu du Rock, connu pour sa collaboration avec des artistes tels que Bruce Springsteen, Pearl Jam, Rage Against the Machine… (http://www.studios301.com)

Depuis son retour en France en 2015, Rob enchaine les tournées internationales (Europe, USA, Japon…) avec différentes formations, obtient plusieurs contrats discographiques lui permettant de vendre plusieurs milliers d’albums tout en produisant de nombreux artistes de tous styles.

Né d’un père américain et d’une mère française, Rob est 100% bilingue, ce qui lui permet de tisser des liens avec de nombreux clients internationaux.

Il est également musicien multi-instrumentiste, chanteur, compositeur et arrangeur, capable de traiter tout style de musique, du metal au hip hop en passant par la salsa et la pop.

Rob est ingé-son indépendant. Il vit actuellement à Chambéry et travaille principalement sur Pro Tools pour la partie soft et maîtrise parfaitement les consoles analogiques comme la STUDER du Studiodulac.

page facebook

L'ingénieur du son, ce personnage atypique!

 

En général, il parle tout doucement, il s'énerve rarement, et donc, il est d'une patience d'ange.  il est très méticuleux et ordonné.

 

Des musiciens, il en voit défiler toute l'année, dans pleins de styles différents, il n'est pas là pour juger votre musique, il est là pour vous accompagner et vous aider à accoucher du meilleur de vous même.

 

Vous, vous lui apportez votre matériel brut. Plus ce matériel sera de bonne qualité plus il pourra exercer son métier (travailler le son) sinon, et c'est ce qui se passe souvent, il va être obligé d'enlever, de masquer, d'arranger toutes les imperfections de votre jeu.

 

Conclusion: à vous de lui permettre d'exercer au mieux son métier. Car si pour vous l'enregistrement de votre démo ou de votre album est un moment exceptionnel, pour lui c'est son métier.

 

Il arrive parfois après un enregistrement que les groupes accablent l'ingénieur du son le rendant en partie responsable du résultat final. Ils feraient bien de se demander si leur jeu était irréprochable au moment des prises…

 

Qu'est ce qui est indispensable pour faire un bon ingénieur du son? Avoir une sacrée paire d'oreilles et de préférence de qualité très supérieure aux vôtres!.

20191230_152723.jpg

Arnaud Ménard à la console et François Guichard (Broken Mirrors, Pavillon Rouge)

La relation client / ingénieur du son

 

Une bonne relation musicien / ingé-son est primordiale. Chacun doit apprendre à connaître l’autre, comprendre son langage, sa façon de procéder. Pensez que vous allez passer des heures en sa compagnie, qu’il est important d’avoir des centres d’intérêts communs et qu’il est donc préférable de choisir une personne que vous appréciez autant humainement que professionnellement.

 

Il arrive que ce ne soit pas vous qui choisissiez l’ingénieur du son, il vous faudra donc faire avec des esthétiques et des goûts qui seront peut-être différents des vôtres. Commencez par enregistrer quelques prises rapidement et commentez-les ensemble. Cela vous permettra de comprendre comment travaille l’ingénieur du son, son langage et sa façon de procéder. Vous arriverez certainement ainsi plus facilement à un compromis acceptable.

 

Travailler avec un ingénieur du son, c’est lui confier une part importante du résultat. Vous devez donc faire pleinement confiance en son travail. Vous êtes passionné(e) par votre musique comme il l’est par l’enregistrement. N’hésitez donc pas à lui poser des questions sur ses méthodes de travail et demandez lui ce dont il a besoin pour aborder votre séance.

 

Il est plus agréable pour l’ingénieur du son de préparer ses réglages en fonction de ce qui va arriver plutôt que d’avoir à les corriger après coup. Vous devriez aussi évoquer ensemble d’éventuels réglages comme la compression, les EQ, les effets employés… y a-t-il des événements sonores autres qu’instrumentaux à prévoir ?

 

Un bon ingénieur du son vous posera également des questions sur votre musique, sur votre instrument. Laissez-les venir. Si beaucoup travaillent uniquement d’oreille, certains vous demanderont parfois les partitions des morceaux que vous allez enregistrer car elles peuvent leur être utiles dans l’affinement des réglages du matériel prenant pour référence des rythmes ou certaines hauteurs de notes.